Bien souvent, nous pouvons lire, dire, entendre ou écrire cette phrase: »J’accueille… », « J’accueille mes peines, mes souffrances, mes émotions, mes pensées… » , j’accueille ce qui est…Ce qui vient »

Mais qui est ce « Je » qui accueille ?
Et que veut dire accueillir ? Aimer? Accepter? Embrasser une expérience particulière? La définition est propre à chacun n’est ce pas?

Le mental est il en mesure d’accueillir quoi que ce soit ?
Il semblerait que le mental soit capable d’accepter de rejeter une expérience…
Lorsque l’expérience est rejetée par le mental, alors il y a naissance d’une résistance appelée souffrance.

De cette constatation nait: »J’accueille » afin de supprimer cette résistance

Mais si nous continuons l’observation de l’expérience, nous pouvons voir que le simple fait de vouloir accueillir est ce qui crée la dite résistance. Pourquoi vouloir accueillir ? Lorsque nous déclarons « j’accueille » ainsi nous déclarons et croyons que l’expérience n’a pas été accueillie…

Ainsi nous pouvons comprendre que le mental crée l’illusion, la croyance d’un accueil ou d’un rejet.

Lorsque cette mécanique a été vue et reconnue, alors nous pouvons observer que tout est accueilli « de facto ». Accueillir n’est pas du ressort de la personne, il n’est pas du ressort du mental. Il ne nécessite pas de « je ».

Ce qui EST est toujours accueilli. Cela ne nous appartient pas.

Accueillir ne demande donc aucun effort ni aucune intention.
Accueillir est « un processus » permanent qui n’a jamais cesser et ne cessera d’Etre
Accueillir est notre véritable nature.

Accueillir est l’Amour inconditionnelle et est ce que Nous sommes.

Nous ne pouvons pas ne pas accueillir.

Lorsque cela est reconnue, la perception d’une résistance disparait.

Amoureusement,

Benjamin


Leave a Reply