Le mariage de la Sorcière et de l’Inquisiteur

Les Rita Mitsouko – La sorcière et l’inquisiteur

La chanson démarre ainsi…

 « Connaissez-vous la chanteuse sorcière ?
Celle qui fit fondre un cœur de fer?
Celle qui transforma son tortionnaire
Le grand inquisiteur qui lui ouvrit son cœur »
 
Le grand inquisiteur et la chanteuse sorcière sont à mon sens deux magnifiques aspects de l’Etre.
 
« Il arrivait dans la région l’inquisiteur
C’était un homme passionné l’inquisiteur
Il voulait sauver l’humanité ! Pauvres pécheurs !
De l’éternelle damnation ! Alors attention ! »
 
La premier est le mental souvent apeuré et blessé. Il est persuadé que sa vision des choses est la Vérité et qu’elle vaut pour tous.. ll se perçoit comme un sauveur. Il est à la recherche de contrôle, de savoir et de pouvoir mais surtout de l’Amour, pour cela il est capable de beaucoup de choses, le pire comme le meilleur.
Motivé par sa survie, il devient violent.
 
« Et quand ça commence, ca commence
Toute la forêt se met à parler
Née en transe de par sa mère
La sorcière savait comment s’élever
Comment prier, comment soigner, empoisonner
Comment chanter et comment danser »
 
Le second c’est l’Âme ou ce regard amoureux de la vie, qui s’adonne éperdument aux arts du chant et de la danse. Vibrante de Magie et reconnaissant la Magie partout, l’Âme s’abandonne à chaque instant, libre de tout et de rien..
 
« lls sont venus la prendre la nuit
Ils l’ont trainée par la chevelure
jusqu’à la chambre de torture »
 
Lorsque l’inquisiteur et la sorcière se croisent, cela fait d’abord des étincelles.
Dans un premier temps le mental ne veut pas s’abandonner au chant de l’Ame. Il se tend, il résiste, comment pourrait-il s’abandonner à cette douceur naïve après tous ces instants de souffrances vécus. Il se dit qu’il risque gros. Non pas question de revivre tout cela.! La vie n’a rien de doux…Elle n’a pas toujours été tendre avec lui! Elle lui a bien souvent pris et peu donné…
 
Ainsi le Mental se détourne de l’Âme…Pendant un temps.
 
« Ah son premier cri éveilla son oreille
Et la sorcière se mit à agir
Elle le fit, elle s’ensorcelle
Et se mit à chanter la suppliciée « 
 
Mais l’Ame a toute la patience du monde, ces paroles sont douces, aimantes et magiques. Elle sait comment s’adresser au Mental meurtri.
Par la caresse de ses mots subtiles, l’Âme console le Mental de ses malheurs. Elle lui offre patience, amour et bienveillance.
 
« – Ah! Tu m’assasines (Sorciére)
– Sauve ton âme (Inquisiteur)
– Ah mais tu commets un crime (Sorciére)
– Pauvre femme (Inquisiteur)
– Par ma voix chante la beauté (Sorciére)
– Tu est endiablée, par ta bouche (Inquisiteur)
C’est le diable qui accouche
Et tu voudrais bien que je te touche
D’ailleurs tu fais tout pour me plaire
Et on peut dire que tu sais y faire
– Non! C’est l’air qui vibre Mais tu frissonnes (Sorciére)
– Ah! Comme tu es libre Et comme tu es bonne! (Inquisiteur) »
 
Ainsi à son rythme, le Mental touché et délivré par l’Amour et la Grâce  du chant de l’Ame finit par s’abandonner complètement dans ce regard amoureux de la Vie.
Âme et Mental s’unissent alors dans un tourillon de tendresse et d’Amour, leur regard ne faisant plus qu’Un.
 
« Le grand inquisiteur sentit battre son cœur… »
 
La Sorcière et l’Inquisiteur demeurent en chaque Un.
 
A chaque instant de notre quotidien l’Ame et le Mental se rencontrent dans une douce étreinte provoquant d’abord tensions et résistances. L’Un cherchant l’autre, l’autre fuyant l’Un.
Si parfois ils s’évitent, c’est pour mieux se retrouver ensuite.
 
Mais au final le grand Inquisiteur retrouve en la Sorcière tout ce qui ‘il avait tant cherché, Amour, Tendresse, Joie, Bienveillance,Tranquillité…
 
 L’écoute  de la vibration joyeuse et exquise de son chant, le chant du Coeur, devient alors son Guide.
 
Ainsi le Mental sent battre son Coeur.
 
Amoureusement,
 
Benjamin
www.aucoeurdusouffle.com
 
Je vous souhaite une écoute ensorcelante !💙


Leave a Reply