RETOUR d’ATELIER – Méditation au parc Blandan – L’ÉCOUTE DU COEUR

RETOUR d’ATELIER – Méditation au parc Blandan – L’ÉCOUTE DU COEUR

Le CŒUR est il endroit ?

Le CŒUR n’est pas un lieu a proprement parlé car il est tous les endroits. Il n’a pas de forme non plus car il est toutes les formes.
Ainsi, en méditation comme dans la vie de tous les jours, nous le percevons de mille une façons. Pour l’écouter, le voir, il « suffit » de reconnaître qu’il est toute chose. Ainsi, et cela petit à petit, au lieu de percevoir des formes et uniquement des formes séparées, nous percevons d’abord le CŒUR puis la forme qu’il revête: un humain, un animal, un objet, un brin d’herbe, un gros mot, une pensée, une émotion, une peur, une douceur, une senteur, un soleil, un ami, un parent…

EXERCICE à pratiquer: Revenir dés que possible à la PAIX.

Le brouhaha tourbillonnant et enivrant des pensées et des émotions hypnotise et fait oublier qu’il existe avant tout une PAIX permanente. Cette PAIX est ce que nous nommons communément l’instant présent. Lorsque le regard (l’attention) est tourné totalement vers l’instant: il n’y a plus de place pour la séparation, la lutte et la souffrance.
L’exercice est donc de revenir à cette PAIX IMMOBILE dés que possible dans le quotidien. On peut commencer par 5 minutes dans une journée, puis doubler le temps jusqu’à cela devienne plus facile et il pourra être vu que cette PAIX la VÉRITABLE et UNIQUE réalité, SOURCE de TOUTE CHOSE ou également appelé le COEUR. 

Vous pourrez trouver ci-dessous une méditation simple afin de reconnaître facilement cette PAIX: https://youtu.be/dJbeQfmwB20

ATTENTION: cet exercice n’est pas de retenir ces pensés ou ces émotions. Au contraire, c’est bien de voir la PAIX quelque soient les émotions, pensées, sensations physiques aui apparaissent

Cet exercice est accessible à n’importe qui mais demande de l’énergie, de la détermination, de l’investissement et est un véritable apprentissage qui réclame également indulgence bienveillance et amour envers soi. A pratiquer à son rythme…

Nous aborderons cette question de la PAIX et de sa PRÉSENCE dans la prochainement méditation – RESSENTIR la PAIX – dimanche 26/07 à 10H au parc BLANDAN en DON LIBRE
Me contacter pour l’inscription (benjamin@aucoeurdusouffle.com – 07 56 82 85 75- MESSENGER)

Merci aux participants pour cette méditation partagée ensemble 

Benjamin

La PAIX avant TOUT

Il existe une PAIX qui n’est pas ARTIFICIELLE, elle n’est pas l’oeuvre d’une volonté que nous pourrions qualifier de PERSONNEL comme dans le cadre d’une pratique énergétique tel que le yoga, la méditation, la promenade…

Cette PAIX-CI est toujours là, EN PERMANENCE, elle ne s’efface pas, elle ne s’invente pas. Elle ne vient d’aucun MOUVEMENT qu’il soit mentale, émotionnel ou physique.
Cette PAIX est comparable à un BERCEAU car d’elle naît TOUTE chose sans EXCEPTION: les univers, les galaxies, les planètes, la temporalité, les différents êtres, la végétation, le vent, l’eau…L’INFINIMENT GRAND comme L’INFINIMENT PETIT mais également les pensées, les émotions comme les joies et les peines.

De cette PAIX TOTALEMENT IMMOBILE naît TOUT MOUVEMENT, TOUT début et TOUTE fin.

Cette PAIX est là en PERMANENCE en CHAQUE UN mais NOUS ne la voyons pas forcément. POURQUOI?
Parce que notre attention qui fait partie de cette PAIX comme toute chose donc, se focalise sur le MOUVEMENT, sur ætoute FORME de PERCEPTIONS et non sur la PAIX qui est déjà là.

Maintenant, l’invitation est de s’ouvrir à cette PAIX, pour cela il est utile de fermer les yeux et d’OBSERVER que pour une sensation, une perception, une vibration apparaisse, il faut un SOCLE, un BERCEAU, un ESPACE d’ACCUEIL.
Ce BERCEAU n’a pas de forme, est immobile, sans âge ni limite et ne disparaît JAMAIS !
Ce BERCEAU est donc cette PAIX. C’est pourquoi LA PAIX est AVANT TOUTE CHOSE.

Mais dans le QUOTIDIEN comment faire ?
Il est nécessaire de mettre de l’énergie à l’OBSERVATION de cette PAIX, comme expliqué plus HAUT, ainsi il sera VU que toute chose agréable comme désagréable appartient à cette PAIX. De cette CONSTATATION naît l’ÉVIDENCE, cette PAIX qui INCLUT TOUT est NOUS!
Et de là démarre une NOUVELLE PHASE du PROCESSUS de RECONNAISSANCE de SOI, le SOI n’étant pas la personne ou la personnalité mais bien cette PAIX.

Enfin, et vous l’aurez sûrement COMPRIS, cette PAIX n’a pas pour but de chasser le VACARNE, elle n’a pas pour but de chasser la MÉCHANCETÉ ou la SOUFFRANCE, elle n’a ABSOLUMENT aucun BUT si ce n’est d’être le BERCEAU de TOUT.

Alors à QUOI ça sert de TROUVER cette PAIX ?
Parce qu’elle EST L’UNIQUE VÉRITÉ, la vérité de SOI et que lorsqu’elle est TROUVÉE ou plutôt RECONNUE, nous retrouvons notre IDENTITÉ et de ces RETROUVAILLES naissent PAIX, AMOUR et JOIE, cela se diffusant à chaque individu, chaque être, chaque chose, chaque UN.

Témoignage:
Pour ma part, la reconnaissance de cette paix se fait quotidiennement mais j’insiste sur le fait que ce n’est pas permanent à l’heure actuelle. Cela a demandé des efforts au début et cela s’est fait par étape que je vous raconterai éventuellement plus tard. Nous vivons une époque particulière ou cette fameuse PAIX reprend sa place centrale et chacun la retrouve (ou va la retrouver) à la manière qui lui convient.
Je vous partage donc la mienne qui s’est fait notamment grâce à l’observation mais aussi grâce à un morceau de musique qui a donc fait partie de « mon chemin de retour ».
Ce morceau de GEINOH YAMASHIROGUMI est tiré du FILM AKIRA et encore aujourd’hui lorsque l’OBSERVATION de l’IMMOBILITÉ se fait, une PAIX joyeuse jaillit. Elle ressemble à un doux et apaisant murmure de frères et de soeurs éternels qui chantent le divin: un chant du silence magnifique et grandiose, et cela me fait penser à ce morceau, qui se nomme REQUIEM et qui a déclenché chez moi des larmes de JOIE, me rappelant avec force et douceur à notre NATURE VÉRITABLE. C’est donc avec beaucoup de JOIE que je vous le partage partiellement ici.

Benjamin

Merci de m’avoir lu et je vous souhaite une excellente écoute.

Ps: lien vers l’intégralité du morceau

Nous sommes Observation

Nous sommes Observation

Petit pas par petit pas, avec Douceur, Amour et Tranquillité, chaque Un est amené à se tourner vers l’Observation. 

L’Observation n’a pas de but. Elle ne cherche pas à gagner ou à protéger.

Observer les perceptions (émotions, pensées, corps, consciences…) n’est pas une activité du mental qui lui aussi est perçu. 

L’Observation n’est pas un déni de la souffrance qui est percu. Elle n’est pas un refuge pour éviter de ressentir car ce mouvement est aussi perçu. 

Elle est Immobilité, Silence, Présence, Accueil et Ouverture.

Elle ne peut être assujettie au temps et au mouvement. Elle ne peut disparaitre ou apparaitre sinon il s’agirait encore d’un mouvement. Elle ne peut avoir de contour ou de forme sinon cela serait encore perçu.

Ainsi l’Observation est tout ce qui ne bouge pas, n’apparait pas et ne disparait pas. 

Elle a toujours été là et sera toujours là. 

Elle est éternité.

Avant d’être Mouvement, Nous sommes Observation. 

Benjamin

aucoeurdusouffle.com